Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

24
déc 2018
La chapelle Saint-Martin en plaine

Le village de la Chapelle St Martin en plaine,prés de Blois conserve en l’église du hameau du Villiers des peintures murales découvertes en 1946,qui font aujourd’hui l’objet d’une restauration;le terme sauvetage serait plus adequat,sous l’impulsion d’une méritoire association locale.

Ces peintures datées du XII ième siécle occupent les murs et la voute de l’abside ou trone un Christ entouré d’anges et des symboles evangéliques en partie effacés.Le Christ dans une mandorle parfaitement réguliére présente sa main droite ouverte tandis qu’il présente de sa main gauche le livre ouvert.Parmi les quatre symboles,l’image de l’aigle de St Jean est la mieux conservée.Le bel aigle jaune tient entre ses serres un phylactére déroulé.

Christ en majesté et aigle de St Jean

Christ en majesté et aigle de St Jean

Dessous on distingue les éléments d’une cité,un clocher surmonté d’une croix pattée et une sorte de donjon à toiture.Ces représentations architecturales se prolonge tout au long du mur de l’abside,au dessus d’une série d’arcades plein cintre soutenues de fines colonnes jaunes surmontées de frustres chapiteaux.Sous chaque arcade figurent en pied de part et d’autre de la fenétre axiale six des douze apotres.D’un coté seul St Pierre est identifiable à ses clés,de l’autre St André identifiable à une inscription « Andreas »,est accompagné d’un apotre non identifié et de St Paul reconnaissable à son épée et à sa calvitie.Les fonds des arcades sont trés clairs parsemés d’étoiles à quatre rais et de fleurs à quatre pétales,offrant une ressemblance avec les fonds des peintures du début du XIII ième de l’église de Sainte marie aux Anglais en Normandie.La médiocrité générale du dessin,probablement oeuvre d’un atelier local révéle aussi une similitude avec les peintures normandes.La palette apparait ici par contre beaucoup plus riche en dépit du mauvais état des peintures et particuliérement au niveau du Christ en majesté qui semble avoir retenu,comme souvent,toutes les attentions du peintre(ocre rouge,jaune ,blanc ,crème,vert,violine ,gris).

st André à droite et St Paul à gauche sous des arcades et les images d'une cité

st André à droite et St Paul à gauche sous des arcades et les images d’une cité

Détail de St André se détachant d'un fond blanc décoré d'étoiles à 4 branches et de fleurettes

Détail de St André se détachant d’un fond blanc décoré d’étoiles à 4 branches et de fleurettes

St Paul sous une arcade portant l'épée et au dessus les restes d'un ange

St Paul sous une arcade portant l’épée et au dessus les restes d’un ange

Les 6 apotres manquants devaient figurer sur les murs latéraux comme en témoignent les traces de parties de nimbes et d’arcades.Au niveau de l’extrados de l’arc triomphal on peut admirer une trés belle représentation d’un sagittaire bien conservé dans des tonalités ocres rouges aux beaux reflets rosés

Un sagittaire à l'arc triomphal

Un sagittaire à l’arc triomphal

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre