Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

5
déc 2018

Le village des Salles Lavauguyon en haute Vienne,au sud de Rochechouart,aux confins des Charentes et du Limousin,possède une église renfermant l’un des plus importants ensemble de peintures murales du XII ième siécle de notre pays.C’est en 1985 qu’une partie des fresques fut mise à jour à l’occasion du nettoyage des murs rongés par l’humidité.En 1987 une deuxiéme campagne de fouilles permis de réveler l’ensemble des peintures qui s’étalent sur 250 métres carrés.L’eglise Saint Eutope est un édifice à façade de type charentais.Un fois la porte franchie on découvre une nef de quatres travées flanquée d’étroits collatéraux en légére montée du XII iéme siécle avec des éléments du XI iéme,débouchant sur un choeur du XIIIiéme plus large que la nef.Les murs des bas cotés de la nef sont chacun percés d’une fenétre haute,la circulation est assurée par d’étroites ouvertures dans les imposant piliers de la nef.

La grande majorité des peintures semble avoir été exécutée selon la technique de la vraie fresque,ce qui pourrait expliquer leur relatif bon état de conservation,surtout dans les parties hautes ,en dépit de l’humidité ambiante.Les peintures de grande qualité montrent une palette trés riche(rouges,jaunes,ocres,blanc,brun,vert,et différents bleus dont un bleu trés profond et trés vif).Le style est alerte,le traitement des visages remarquable.La forme des grands yeux en amande et aux larges pupilles donnent aux visages une impression unique.Il faut aussi remarquer la longueur démesurée des mains comme à St Savin.Les peintures sont datées de 1180.

Visage d'un personnage anonyme (Mur des bas cotés de la nef)

Visage d’un personnage anonyme (Mur des bas cotés de la nef)

L’iconographie n’est pas des plus conventionnelle,.Ainsi le revers de la façade occidentale est occupé par diverses images en plusieurs registres superposés ou scénes de l’Ancien et du Nouveau testament se mèlent,sur un espace habituellement dévolu,surtout à la fin du XIIiéme siécle à des images d’un Jugement dernier.L’interprétation du programme n’est pas simple ni le sens de la lecture,méme si les bandes colorées qui tapissent le fond des peintures incite à une lecture horizontale des scénes.

0

Ensemble des peintures au revers de la façade occidentale

Ensemble des peintures au revers de la façade occidentale

Les peintures sont disposées en 5 registres superposés et se détachent d’un fond constitué de larges bandes de couleurs alternées,rouge,bleu,blanc et jaune.Le cinquiéme registre ,le plus inférieur est presque totalement effacé,comme c’est d’ailleurs le cas en de nombreux édifices peints.A portée de mains de fidéles et de visiteurs plus ou moins scrupuleux,ces registres sont rarement déchiffrables.

A l’emplacement 1 L’extrados de l’arc principal conserve des traces d’une décoration ou apparaissent des animaux fantastiques.

A l’emplacement 2 Une bande décorative composée d’une série d’ondulations rouges sur fond bleu.

A l’emplacement 3  A droite de la fenétre axiale,est magnfiquement évoquée la création,dans un tableau rectangulaire borduré de deux bandes ocre rouge et jaune.Le fond est constitué de bandes colorées parmi lesquelles un bleu somptueux et unique duquel se détache entre autre le Christ au centre ,vétu de rouge,au nimbe crucifére blanc.

Détail de la création;Dieu et Christ au nimbe crucifére

Détail de la création;Dieu et Christ au nimbe crucifére

A l’emplacement 4 A gauche de la fenétre est figurée une belle annonciation malheureusement amputée de son ange révéle une admirable image de la Vierge.Le faste des habits,la brillance des couleurs évoquent une peinture byzantine

Vierge de l'Annonciation

Vierge de l’Annonciation

A l’emplacement 5 Ce deuxiéme registre est consacré à l’enfance du Christ.A droite figure une nativité malheureusement trés dégradée

A l’emplacement 6 Le tableau central représente une annonce aux bergers.Un bel ange fait face à des bergers dont il ne reste que les parties inférieures.Ils sont précédés d’un groupe de moutons blancs et d’une chévre noire

L'annonce aux bergers

L’annonce aux bergers

A l’emplacement 7.Il est consacré à l’adoration des Mages.L’intérét principal de la scéne réside dans le traitement particulier réservé à l’enfant sur les genoux de sa mére.L’enfant est déssiné minuscule,et pourtant on ne voit que lui,vétu d’un habit d’or.Ses longs cheveux trés noir contrastant avec la bande blanche qui sert de fond à la scéne.

A l’emplacement 8.Il raconte l’offrande des justes.Trois personnages apportent des présents,le dernier tient un mouton blanc sous le bras.

A l’emplacement 9 Ici est développé un théme contraire au précédent,les Vices.On distingue deux personnages nus dont les jambes sont disposés de maniére symétrique.L’un d’eux subit un etranglement,tandis que l’autre a le coeur arraché par des oiseaux.

A l’emplacement 10 Mérétrix la prostituée symbolise la Luxure.La scéne est trés effacée

La prostituée Mérétrix assise sur  une ville

La prostituée Mérétrix assise sur une ville

A l’emplacement 11 Tout ce registre,le quatrième,est consacré à la légende de Saint Eutrope patron de l’église.Ici le saint est agenouillé dans un habit bleu ciel,léve les bras aux cieux en direction de la main divine qui descend d’un nuage.De part et d’autre deux groupes de personnages lui lancent des pierres

La lapidation de Saint Eutrope

La lapidation de Saint Eutrope

A l’emplacement 12 Un chien blanc colliérisé assis fait face au saint tandis qu’un groupe d’oiseaux blancs volent autour de lui

A l’emplacement 13 On voit le saint sortie de son tombeau;c’est l’exhumation de St Eutrope.

A l’emplacement 14 Les peintures sont presque totalement effacées

Les peintures s’étalent aussi sur les murs nord de la nef et des bas cotés.Sur le mur nord de la nef,à la premiére travée sont évoquées les différentes éetapes de la Tentation.Elles font suite aux images de la Création figurées au registre supérieur du revers de la façade occidentale.

la Tentation

la Tentation

Sur le mur du bas coté nord,toujours au registre supérieur,et de part et d’autre de la fenétre de la premiére travée,apparaissent deux images de saints non identifiés figurés assis.Dessous est figuré le martyre de Sainte Valérie.Dans une premiére scéne la sainte est décapitée.Elle apparait dans une deuxiéme scèneapportant sa téte à St Martial

Belle image d'un saint non identifié au regitre supérieur de la premiére travée du bas coté nord

Belle image d’un saint non identifié au regitre supérieur de la premiére travée du bas coté nord

A la deuxiéme travée du bas coté Nord,est relatée le martyre de Sainte Agathe.Un bourreau lui arrache les seins a l’aide d’une tenaille,sous les yeux de Quintien.A la scéne suivante,Agathe remet les clés à St Pierre

Sur le méme coté nord à la troisiéme travée apparaissent de peintures du XVI iéme siécle consacrées à la vie de saints.

A la quatriéme travée sous une série d’arcades est évoqué le martyre d’une sainte non identifiée et d’un personnage assis non identifié

Personnage non identifié au mur du bas coté nord

Personnage non identifié au mur du bas coté nord

Les peintures ,coté opposé,sur les murs de la nef et du bas coté sud,à la premiére travée,subsitent les traces d’un massacre des innocents.Sur le mur des bas cotés est évoquée la vie de St Laurent tandis que son martyre est évoquée sur le mur occidental.Le saint est allongé sur un grill,tandis que des bourreaux le menacent de leurs fourches.

Saint Laurent

Saint Laurent

Visage de St Laurent

Visage de St Laurent

Lempereur Déce (Martyre de St Laurent)

Lempereur Déce (Martyre de St Laurent)

Un bourreau (Martyre de St Laurent)

Un bourreau (Martyre de St Laurent)

 

 

Les deuxième et troisième travées coté sud,sont dépourvues de peintures

A la quatriéme travée,un grand St Christophe semble s’opposer aux desseins du roi Dannus selon une iconographie que nous avons déja rencontrée a Couddes dans le Loir et Cher.A droite Christophe repousse les fléches tandis que Dannus est éborgnée par l’une d’entre elles.

Sur le mur du bas coté sud,toujours à la quatriéme travée,on peut voir l’image détériorée d’un saint.Une inscription permet de l’identifier comme étant le prophéte Aaron

Le prophete Aaron

Le prophete Aaron

Les derniers piliers de la nef ,à l’entrée du choeur,conservent sur leurs faces orientales deux images de personnages identifiés comme étant deux anciens prieurs.Bernardus a gauche malheureusement en partie effacée et le prieur Boso identifiable par une inscription dans un cadre bordurée de jaune et rouge au fond particuliérement décoré.L’ensemble évoque le couvercle d’une pierre tombale

Visage de Bernardus

Visage de Bernardus

Le prieur Boso

Le prieur Boso

Visage du prieur Boso

Visage du prieur Boso

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l

l

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre