Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

10
mar 2016
Les vieillards de St Junien

La basilique de St Junien petite ville industrieuse du limousin renferme plusieurs ensemble de peintures murales d’époque différentes.A la croisé du transept figure un grand St Christophe de l’estréme fin du XII ième siècle (voir article sur St Christophe et le roi Dannus).D’autres peintures toutes du XIII ième siècle animent les murs de la basilique.A l’arc d’entrée de la chapelle du croisillon sud subsistent les images assez dégradées de saints evéques et sur les murs est relatée en trois tableaux la parabole du mauvais riche dans des tonalités a prédominance de jaune et de vert.

La mort du Mauvais riche

La mort du Mauvais riche

Dans la chapelle basse dite du « sepulcre » figure en deux registres et dans des tonalités plutot sombres,une « ostention »a la partie inférieur et au dessus le voyage à Rome de St Martial,St Alpinien et St Austriclinien.Mais les peintures les plus intéressantes et les plus récemment découvertes,datées de la deuxième moitié du XII ième siècle,occupent la voute de la deuxième travée de la nef.De part et d’autre d’une large bande faitière au centre de laquelle figure un Agneau de Dieu dans son médaillon,sont représentés les 24 vieillards de l’Apocalypse

Ensemble des peintures de la voute

Ensemble des peintures de la voute

L’image de l’agneau dans son médaillon à fond bleu est malheureusement trés dégradée.Tout autour figurent 4 anges se détachant d’un fond blanc entre deux bordures ocre rouge trés richement décorées de rinceaux entre deux bandes perlées et de triangles alternativement bleus et rouges festonnés de blanc

Agneau de Dieu et bande faitière

Agneau de Dieu et bande faitière

Le thème des 24 vieillards est trés répandu mais a St Junien il se singularise par son organisation ,sa symétrie et sa hiérarchisation.Tout semble avoir été conçu pour attirer les regards vers l’Agneau central dans son médaillon bleu intense se détachant fortement du fond blanc central et des bordures foncées assurant la séparation avec les douze vieillards de part et d’autres disposés en deux registres superposés de six personnages séparés par une bande décorative constituée d’une sorte de chaine interrompue de losanges comportant une petite sphère en leur centre ,le tout entre deux traits ocre rouge et jaune.Tous les Vieillards sont couronnés tiennent une coupe à la main.

Les vieillards disposés en deux registres superposés

Les vieillards disposés en deux registres superposés

Au registre supérieur ils sont figurés sous une série d’arcatures à fond blanc,supportées par des colonnettes et des chapiteaux trés richement et trés diversement décorés.Les arcs sont alternativement en plein cintre ou en mitre ,tronqués sous une magnifique frise de batiments représentant la Jérusalem céleste.Chaque vieillard est traité différemment tant au niveau des vétements ,des couronnes,des attitudes,ques des tons utilisés dans une palette trés riche.Le fond blanc des arcades est orné de petites sphères rouges renfermant des décorations florales.Chaque vieillard est assis sur un large siège.Tous sont différents et trés sophistiqués.

Vieillards sous des arcades au registre supérieur

Vieillards sous des arcades au registre supérieur

Vieillard du registre supérieur sur un large siège

Vieillard du registre supérieur sur un large siège

Téte couronnée d'un des Vieillards du registre supérieur

Téte couronnée d’un des Vieillards du registre supérieur

Au registre inférieur les Vieillards sont tous inclus dans de grands médaillons en amende et assis sur des globes faisant office de sièges.Amendes et sièges sont bordurés de manière identique,si bien que l’on a le sentiment que les Vieillards s’insèrent dans une double mandorle.Les fonds sont garnis de motifs floraux trés recherchés et la palette encore plus riche qu’au registre supérieur

Vieillards du registre inférieur

Vieillards du registre inférieur

Vieillard sur son globe au registre inférieur

Vieillard sur son globe au registre inférieur

Vieillard du registre inférieur;chacun est traité de maniére trés différente

Vieillard du registre inférieur;chacun est traité de maniére trés différente

Visage d'un vieillard du registre inférieur traité differemment de ceux du registre supérieur

Visage d’un vieillard du registre inférieur traité differemment de ceux du registre supérieur

 

 

 

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre