Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

1
mar 2016
La crypte de St Aignan sur Cher

La belle crypte de St Aignan renferme un ensemble de peintures murales de différentes époques,du XII ième du début XIII ième et des XV ième et XV iéme siècles.Construite au XI ième et au début du XII ième siècle ,elle conserve encore une série de 36 chapiteaux tous d’origine.La crypte est un modèle d’équilibre et de symétrie.Autour d’une abside centrale au mur en hémicycle ,précédée d’une courte nef carrée a la voute brisée encadrée de deux bas cotés ,s’enroule un deambulatoire d’ou s’échappent trois chapelles rayonnantes.L’ensemble est eclairé par trois petites ouvertures et précédé à l’ouest par un ossuaire.Les peintures occupent l’abside centrale,la voute de la nef et les chapelles axiale et méridionnale .Aux murs de la chapelle Nord les peintures ont disparues ,mais on retrouve des traces sur toutes les surfaces de la crypte,ce qui donne a penser que non seulement elle avait été conçue pour etre peinte mais qu’elle était a l’origine entiérement décorée.

Localisation des peintures

Localisation des peintures

A l’abside centrale (Emplacement I ) trone au cul de four un grand Christ dans une double gloire.La grande mandorle présente une bordure festonnée et un fond blanc garni de quelques étoiles ocre rouge.La petite mandorle inférieure fait office de fauteuil ,son fond jaune contraste avec le bleu de la robe du Christ dont les pieds reposent sur un escabeau.Le Christ bras écarté tient dans sa main droite un objet difficilement identifiable.

Christ en majesté à la voute de l'abside principale

Christ en majesté à la voute de l’abside principale

A droite de la mandorle ,les fonds blancs sont occupés par l’image de St Jacques le »mineur »guérissant un paralytique agenouillé à ses pieds.Le saint déroule un phylactére dont l’inscription est en partie effacée

Paralytique guéri par St Jacques

Paralytique guéri par St Jacques

De l’autre coté St Pierre vétu de jaune est au chevet d’un cul de jatte s’appuyant sur des fers

St Pierre et le cul de jatte

St Pierre et le cul de jatte

L’ensemble des scènes s’insére dans un panneau limité par une double bordure jaune et ocre rouge.Tout autour de la scène des angelots du XV ième siècle font le lien avec des images figurées sur les murs latéraux,dans de grands panneaux rectangulaires montrant une vierge allaitant et des épisodes de la vie familiale du seigneur de St Aignan.Elles datent du XV ième siècle.

A la nef(Emplacement II )des anges jouent de la trompette à la voute brisée et devant l’ossuaire ,au mur occidental,une scène montre un amoncellement d’os.Ces peintures sont du XV ième

Peinture du XV ième au mur ouest de la nef

Peinture du XV ième au mur ouest de la nef

A la chapelle absidiale axiale (Emplacement III ) l’essentiel des peintures est consacré à la résurrection de Lazare.Au sommet de la voute apparaissent les peintures les plus anciennes de la crypte représentant l’agneau de Dieu .L’ensemble était accompagné des symboles des évangiles dont il ne reste que l’aigle de St Jean surmonté de l’inscription IONES,et l’ange de St Mathieu.Tous deux sont porteurs du Livre des évangiles

Aigle de St Jean

Aigle de St Jean

La scène consacrée à Lazare montre le Christ au nimbe crucifère gris,vétu d’un long manteau rouge,suivi de ses apotres

Le Christ et ses apotres

Le Christ et ses apotres

En face Lazare que le Christ vient de ressusciter ouvre ses mains en signe de remerciement.A ses cotés ses deux soeurs Marthe et Marie voilées de blanc et gris,sont suivis d’une cohorte de personnages tétes contre tétes,grands yeux ouverts ,visages ovales,le nez parfaitement rectiligne prenant racine trés haut.L’intrados de l’arc d’entrée de la chapelle est orné de beaux rinceaux.

Lazare devant ses soeurs

Lazare devant ses soeurs

Les peintures de la chapelle absidiale (Emplacement IV )

269En  1 l’agneau de Dieu trone dans un médaillon festonné à large bordure et à fond bleu.De part et d’autre deux grands anges les ailes jaunes et blanches déployées dans le dos soutiennent le cercle.L’ange situé à l’avant ,le mieux conservé est figuré dans une étrange posture;son bras  droit est complétement retourné au dessus de sa tète,tandis que sa main vient agripper le rebord du cercle.Les nimbes,tous blancs viennent éclairer la scène aux tons dominants,bleus verts et bruns assez foncés.

Ange soutenant l'Agneau

Ange soutenant l’Agneau

En 2 est relatée la légende de St Gilles sur une triple bande brune ocre jaune et verte.A gauche St Gilles vétu de bleu tient une longue robe qu’il semble offrir à un personnage dénudé appuyé sur un baton

St Gilles offrant un vétement à un pauvre

St Gilles offrant un vétement à un pauvre

Sur la scène suivante St Gilles vétu de brun,nimbe blanc et cape orange guérit un homme aux cheveux gris mordu par un serpent

St Gilles guérit un homme puis prie agenouillé devant la mer représentée par des volutes rose orangées

St Gilles guérit un homme puis prie agenouillé devant la mer représentée par des volutes rose orangées

En 3 ,au niveau des fenetres subsistent des fragments de peintures,un végétal,un personnage non identifié,et une téte aureolée

En 4 à l’intrados de l’arc d’entrée apparaissent des motifs décoratifs(grecques et arabesques en alternance)

 

 

 

 

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre