Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

22
fév 2016

Il ne nous reste que peu de vestiges peints d’époque romane en extérieur.L’exemple le plus célèbre reste les images de l’Annonciation Visitation de Rocamadour protégées par la falaise

fresques exterieures à Rocamadour

fresques exterieures à Rocamadour

Quelques portails conservent des traces de polychromie.Le plus célèbre est le somptueux portail de Conques.Le tympan du portail occidental montre des traces d’un bleu assez fané qui occupe encore assez largement le fond de la mandorle du Christ.Ses habits comme ceux des apotres sont colorés d’un bleu qui parait plus doux notamment au niveau de St Pierre identifiable à ses clès.Un jaune colore les petits personnages situés à l’extrème gauche du Christ.Un rouge assez estompé tapisse tout le fond du linteau situé dessous.Les vétements des personnages sont colorés en bleu et rouge et on retrouve du jaune au niveau des personnages evoquant l’enfer

Polychromie du portail occidental de Conques

Polychromie du portail occidental de Conques

La trés particulière eglise St Ours de Loches en Touraine,avec ses deux pyramides octogonales surplombant la nef entre les flèches de ses deux clochers,selon un modéle aquitain,est précédée d’un grand porche qui communique avec la nef par un magnifique portail sans tympan.Il présente trois voussures ou subsistent des trace de polychromie.Le décor sculpté est composé de divers animaux,de monstres(sirènes barbues,harpies,griffons)de divers personnages(jongleurs,acrobates)et de motifs végétaux.Le fond des claveaux est coloré en ocre rouge ainsi que les personnages epousant la courbure externe.

Fond de l'arc externe peint en ocre rouge

Fond de l’arc externe peint en ocre rouge

Sur un bandeau gris et jaune trone une Vierge à l’enfant accompagnée de Joseph et des rois mages.Le fond est ocre rouge,la partie supérieure des habits de la Vierge est bleu la partie inférieure grise,le nimbe rougeatre.Le grand arc brisé limitant l’ensemble montre une alternance de segments gris et jaunes bordés de noir.

Polychromie du portail de Loches

Polychromie du portail de Loches

Le portail polychrome de Saillac prés du beau village de Collonges la rouge en Corrèze ,à l’abri de son clocher porche est dans un exceptionnel état de conservation.L polychromie concerne le tympan et son linteau.Au tympan est représentée une adoration des mages.Au centre les trois rois peints en jaune ,brun et orange le bas de leurs habits en blanc apportent leurs présents à la Vierge vétue d’une robe bleu,d’un chale vert.La partie inférieure de son vétement est orange borduré de blanc.L’enfant est tout en blanc.Derrière la Vierge un saint à demi agenouillé est traité en ocre rouge.A l’opposé les chevaux des mages,téte contre téte,sont peints en ocre jaune ,blanc et brun.

Au dessous le linteau soutenu par un beau trumeau sculpté montre deux monstres ailés étirés encadrant un ange blanc.Le premier peint en jaune avale un nouveau né,le second au corps de serpent crache du feu.L’ensemble est étonnant de fraicheur ,la palette est riche

Portail polychrome de Saillac

Portail polychrome de Saillac

Dans les pyrénées orientales,au village de Catllar au dessus de Prades,la chapelle Sainte Marie de Riquer,montre des peintures en extérieur au portail d’accés méridional.Les peintures de belle qualité offrent une palette à dominante d’ocre rouge avec du blanc,du jaune,quelques traces de vert et du bleu utilisé de maniére assez singulière pour le contour des personnages à la place de l’habituel trait ocre rouge ou noir.

Au tympan les peintures sont trés effacées,on reconnait une Vierge à l’enfant accompagnée de deux anges encadrant sa mandorle.Les peintures de l’intrados de l’arc sont bien mieux conservées et montrent un agneau pascal blanc sur fond rouge dont l’auréole jaune déborde les limites du médaillon bordé de bleu

Agneau pascal à l'intrados de l'arc surmontant le tympan

Agneau pascal à l’intrados de l’arc surmontant le tympan

Deux beaux anges étirés vétus de robes ocres ,auréolés de jaune soutiennent le disque.Leur visage evoque ceux de Fenollar et plus encore ceux des Cluses Hautes,églises toute proches.Cette parenté stylistique pousse certains spécialistes à dater ces peintures du milieu du XII ième siècle,d’autres les considèrent comme contemporaines de la construction de la chapelle c’est a dire la fin du du XI ième siècle.Le bon état de conservation des peintures peut etre mis en rapport avec le climat trés sec de la région.

Peintures extérieures au portail de Ste Marie de Riquer à Catllar

Peintures extérieures au portail de Ste Marie de Riquer à Catllar

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre