Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

13
fév 2016
Les peintures de Saint Sernin

Des peintures murales de la magnifique et immense église St Sernin de Toulouse,le plus vaste édifice roman en France,on ne connaissait qu’une fresque représentant St Augustin figurant dans une des galeries du cloitre,aujourd’hui reproduite sur toile et conservée a l’abri du deambulatoire

Saint Augustin

Saint Augustin

Le saint auréolé et portant la mitre est figuré assis.Il montre le livre ouvert à un personnage ,sans doute un scribe.

Un nettoyage des « décorations » du XIX ième dues a Viollet le duc,ont permit ,il y a quelques années de mettre à jour un ensemble epars de peintures romanes datées du début du XII ième siècle ,dont beaucoup ont été ,de l’avis des spécialistes,exécutées selon la technique de la vraie fresque.Les peintures sont dans l’ensemble de belle qualité montrant par endroit des couleurs etonnantes et encore vivves (rose ,pourpre ,verts).
De manière générale la palette est trés riche.L’ensemble le plus important et le plus intéressant car restitué dans son intégralité,s’étale en cinq registres superposés au bras nord du transept ,sur un mur haut rectangulaire dont l’intégrité n’est rompue que par la porte d’accés à un escalier à droite et par deux petites ouvertures tout en haut.

Localisation des fresques au bras nord du transept

Localisation des fresques au bras nord du transept

Le thème général est la résurrection du Christ.Le registre inférieur est ici,comme souvent dégradé (Emplacement 1) On distingue deux images de boucliers ocre rouge se détachant d’un fond blanc et des traces de personnages identifiés par les inscriptions « MILES »et « CUSTOS ».Sans doute des soldats de Pilate gardant le tombeau du Christ.La fausse tenture en dessous est presque totalement effacée.

Au dessus (Emplacement 2) figurent les Saintes Femmes au tombeau.Marie,mère de Jacques,Marie Magdaléne et Salomé se détachent d’un fond de trois bandes blanche ocre et verte.Le peintre parait avoir privilégié Marie Magdalène au centre ,vétue d’une longue robe claire aux beaux drapés,la téte penchée sur sa main en signe d’affliction.A droite un magnifique ange vétu de rose désigne le tombeau dérrière lui au dessus de la porte.

Ange de la résurrection

Ange de la résurrection

Les prophétes Jérémie et Isaie agenouillés(Emplacement 3 ) sont identifiés par les inscriptions « JEREMIA » et « …MIA » .Ils sont là pour temoigner de la résurrection du Christ.Au dessus(Emplacement 4) apparait le Christ dans une mandorle assis sur son trone tenant le Livre ouvert, entre l’Alpha et l’Omega entouré de Marie à droite et de Jean à gauche tous deux main droite ouverte et tendue vers lui.Devant eux sont figurés deux grands chandeliers,tandis que deux lampes suspendues à des chainettes semblent descendre du ciel.L’espace situé à gauche de la minuscule ouverture (Emplacement 5 )révèle l’image trés abimée d’un médaillon encadré de deux anges agenouillés.Enfin l’intrados de l’arc (Emplacement 6) est décoré d’une série de douze médaillons renfermant des bustes de vierges couronnées.

Ensemble des peintures au bras nord du transept

Ensemble des peintures au bras nord du transept

La voute d’arete qui précède est occupée par des peintures ,dont certains specialistes affirment qu’elles ont été exécutées par un artiste différent.Il est vrai que le graphisme n’est pas le méme,le dessin plus stylisé,les teintes plus soutenues (verts puissants,ocres trés rougeoyants).Au centre se détache une trés belle image de l’Agneau divin traité en jaune porteur d’un nimbe crucifére à fond rouge,dans un grand médaillon circulaire constitué de deux cercles concentriques blanc et vert bordés d’une série de cinq bandes colorées trés soutenues qui contrastent fortement avec les nimbes blancs des huit anges ,qui groupés par deux occupent les quatre voutains.Les arétes sont soulignées de deux larges traits ocre rouge.Les intrados des arcs délimitant la voute sont décorés de cercles renfermant d’un coté des oiseaux de l’autre différentes représentations animales.

Agneau pascal entouré par des anges

Agneau pascal entouré par des anges

Au niveau des bas cotés nord de la nef,sur l’un des piliers de la dernière arcade est figuré le »Noli me tangere »c’est à dire l’apparition du Christ ressuscité à Marie Magdalene.Le Christ dans une robe verte et une cape rouge aux beaux drapés,croise curieusement les pieds à l’envers.La sainte femme à sa droite dans une robe jaune et blanche ,sur un fond rougeatre trés soutenu,parait toute petite.Au dessus du tableau court une bande de grecques.Dessous on distingue un deuxième tableau trés effacé qui représentait la méme scène.Sur le pilier en face,au méme niveau apparait un ange assis sur des nuages.Ces fresques sont considéres comme légèrement antérieures à celles du transept nord.

Le "noli me tangere"

Le « noli me tangere »

Mais l’église St Sernin offre bien d’autres images peintes de différentes époques.L’abside principale conserve un décor peint du XVI ième siècle.Un Christ et ses symboles trone à la voute tandis que dessous les apotres siègent alignés.L’abside d’une des chapelles du bras sud du transept montre un assomption du XIX ième et un couronnement de la Vierge du XIV ième.Dessous on distingue des traces d’un décor du XIII ième évoquant la Vierge entourée par des anges

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre