Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

28
jan 2016
Les devant d’autels peints

A l’époque romane l’autel était toujours décoré.Dans les grands édifices les devant d’autels ou antépendiums étaient en or ou en argent.Les petites églises rurales n’avaient pas les moyens d’un tel luxe et se contentaient de décorer l’autel d’une simple étoffe ou de panneaux de bois peints.Le Conflent et la Cerdagne présentent la particularité de conserver quelques uns de ces antépendiums « in situ ».Le reste de notre territoire en est complétement dépourvu tandis que la partie espagnole de la Catalogne conserve un grand nombre de ces devant d’autels dans les musée de Barcelone et au trés remarquable musée épiscopal de Vich.

Dans le département des Pyrénées Orientales les autels étaient la pluspart du temps constitués d’un bloc de marbre trés présent dans la région.Sur le devant de l’autel rectangulaire était plaqué un assemblage de planches de bois,de parchemain,voire de cuir.La surface était recouverte d’un apprét sur lequel on étendait la peinture selon une technique d’inspiration byzantine.Les pigments broyés et délayés à l’oeuf,conservaient un éclat que l’on ne retrouve pas sur les peintures murales exécutées « a fresco » ou à la détrempe.

Le devant d’autel le plus ancien,daté des environs de 1100,a été déposé au musée des arts de Catalogne à Barcelone.Il appartenait à la remarquable église de Hix hameau de la commune de Bour-Madame.

Antépendium de St Martin d'Hix

Antépendium de St Martin d’Hix

Le devant d’autel est limité latéralement par deux bordures constituées de médaillons renfermant des animaux.En haut s’étire une double bande de rubans plissés et la bordure inférieure est composée d’une frise de rinceaux.Les fonds ,rouge vif,sont caractéristiques de la pluspart des antépendiums catalans.Le Christ au centre déborde d’une double mandorle,il n’y a pas de représentations des symboles évangéliques.Tout autour l’espace est occupé par 8 rectangles renfermant des apotres.On reconnait Pierre à ses clés et Paul à sa calvitie,tandis que St Martin patron de l’église est figurée deux fois,notamment en haut et à droite ou il apparait dans une posture insolite,coupant un pan de son manteau pour le donner à un pauvre ,chaines au cou.On sait que dans cette scène St Martin est d’habitude représenté à cheval.

Détail du devant d'autel d'HIX,St Pierre à gauche,St Martin à droite

Détail du devant d’autel d’HIX,St Pierre à gauche,St Martin à droite

Un autre devant d’autel peint ,bien différent et plus récent(fin du XII ième-début XIII ième ) a été mis à l’abri à Perpignan.Il provient de l’église de Saillagouse en Cerdagne.Le Christ dans sa gloire est entouré par les douze. apotres répartis en 4 ensemble s de 3 rectangles aux fond alternativement jaune,vert foncé et pourpre.L’alternance dans l’utilisation des couleurs est remarquable.La couleur dominante n’est plus ici le rouge vif mais un beau jaune qui vient éclairer le tableau aux tonalités plutot sombres.Le peintre a utilisé un rose pour les vétements aux beaux drapés un peu géométriques du Christ et de certains apotres,qui adoucit l’ensemble.Deux bordures l’une interne sur fond gris foncé,l’autre externe sur fond rougeatre ,séparées par un filet jaune,et constituées de frises de fins rinceaux viennent encadrer l’ensemble

Antépendium de Saillagouse déposé à Perpignan

Antépendium de Saillagouse déposé à Perpignan

Le Crist ,trés byzantin trone au centre se détachant d’un fond jaune ou figurent l’alpha et l’omega.Autour dans les angles figurent les 4 symboles.Celui de St Mathieu est matérialisé ici par « l’homme » plus que par l’ »ange ».

Le Christ du devant d'autel de Saillagouse

Le Christ du devant d’autel de Saillagouse

Quatre devant d’autels peints sont conservés « in situ »dans le département.Il s’agit des antépendiums d’Oreilla prés d’Olette en Conflent,d’Yravals,hameau de la commune de Latour de Carol en Cerdagne,d’Angoustrine prés de Bourg Madame et de La LLagone en Capcir entre Mont Louis et Formiguères.Nous aurions pu en rajouter un cinquième en provenance de l’ancienne abbaye de St Genis des Fontaines prés du Boulou,dont l’existence est attestée par des documents mais qui a été malheureusement détruit par bétise.

A Oreilla le Christ trone au centre accompagné des 4 symboles évangéliques.Le fond de la mandorle ,doré,est trés particulier constitué d’une sorte de réseau d’alvéoles en damiers et de reliefs.Les évangélistes déroulent des phylactères.Les apotres sont assis répartis par trois dans quatre tableaux à fond dorés bordurés de gris.Le visage trés sévère du Christ au grand nimbe rouge carminé attire tous les regards,tout comme son curieux « tablier » eclatant de blancheur.L’artiste a d’ailleurs utilisé beaucoup de blanc pour les vétements des apotres

Antépenduim peint d'Oreilla

Antépendium peint d’Oreilla

Des spécialistes voient des ressemblances stylistiques,italo-byzantines,avec le devant d’autel peint de Baltarga de la fin du XII ième,déposé au musée des arts catalans de Barcelone.

IMGP0728

Devant d’autel de Baltarga (Musée des arts catalans de Barcelone)

A Yravals,la partie inférieurede l’antépendium est complétement effacée.Au centre figure une Vierge à l’enfant sous un arc trilobé.En haut,à gauche une apparition du Christ ressuscité bien conservée,tandis quà droite seule une partie de l’entrée du Christ à Jérusalem est encore visible

L’église de La LLagone en Capcir conserve un devant d’autel peint de la fin du XII ième siècle attribué au Maitre de Soriguerola,du nom d’un village prés de Puigcerda petie ville frontalière de Cerdagne.L’ensemble est malheureusement trés dégradé.La partie inférieure a quasiment disparu et à droite les peintures sont difficilement déchiffrable.On reconnait une scène du martyre de Saint Vincent,patron de la paroisse.Le Christ  au large nimbe est a peu prés conservé et en haut à gauche on distingue bien St Vincent comparaissant avec un évèque devant le gouverneur Dacien.L’église conserve aussi un panneau en bois peint de qualité montrant une partie d’un Christ dans une mandorle soutenue par des anges et les symboles de Mathieu et de Luc

Détail du devant d'autel de La  Llagone

Détail du devant d’autel de La Llagone

A  Angoustrine l’antépendium peint ansi qu’un petit retable du XIII ième siècle proviennent de la chapelle Sant Marti d’Envalls située sur le territoire de la commune.Les tonalités de l’antépendium sont trés sombres rehaussées par des touches crème et une belle bordure rouge ornée de médaillons jaunes renfermant des représentations animales.Le Christ au centre est entouré des 4 symboles des évangiles.L’iconographie du reste du devant d’autel est ici bien différente.On distingue des scènes de l’enfance du Christ,annonciation,visitation,et en bas à droite l’offrande des rois mages.

Antépendium et peintures murales à l'abside

Antépendium et peintures murales à l’abside

Les peintures murales de l’abside,datant de l’extrème fin du XII ième siècle ,sont attribuées au Maitre de Soriguerola,celui la méme qui officia aux penitures de l’église voisine de Caldégas et à La Llagone.De qualité trés moyenne,le dessin est grossier,les peintures sont « sauvées »par l’association de gris bleuté et de tons vifs orangés ainsi que par deux singularités iconographiques.La premiére réside dans l’association d’un Christ de l’Apocalypse à une Cène et à un calendrier des mois.Un calendrier des mois qui a quitté ici son emplacement habituel à l’époque romane ,l’intrados de l’arc triomphal;Il convient toutefois de noter qu’en fin de période romanes les calendriers des mois ont migré sur les murs de la nef(Lourouer St Laurent en Berry).On retrouve une association Christ -zodiaque au mur de l’abside,aux fresques bien plus anciennes découvertes trés recemment à Ourjout en Cousserans.Mais à Ourjout ce sont les apotres en pieds qui remplacent plus classiquement la Cène.On trouve la deuxième originalité des peintures d’Angoustrine dans la présence d’un Janus à deux visages au calendrier pour évoquer Janvier

Janus à deux visages

Janus à deux visages

Il est à noter qu’en Cerdagne ,région de montagne,l’année ne débutait pas en Janvier ,mais jusqu’au milieu du XIV ième siècle le 25 Mars jour de l’Annonciation.

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre