Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

25
jan 2016

La Puisaye aux confins de l’Orléanais du Gatinais et du Nivernais est une région naturelle vallonnée et bocagère parsemée d’étangs.Une région de potiers aussi ou plane l’ombre de Colette et ou il fait bon flaner et séjourner.Un territoire rural ,la petite ville de St Fargeau et son célèbre chateau en est la principale agglomération,riche en peintures murales.Ce patrimoine culturel s’est fortuitement enrichi en 1982 avec la découverte d’un important ensemble de peintures en l’église paroissiale St Pierre de Moutiers dépendance d’un trés ancien prieuré dont il subsiste des vestiges au village.Un ensemble important par son ampleur d’abord,200 métres carrés de peintures de différentes époques furent dégagées et restaurées en 1983 mais aussi car il constitue le seul ensemble de peintures du XII ieme siècle de la région.Les fresques romanes ne sont pas d’une qualité exceptionnelle ,la palette est resteinte(ocres rouges et jaune blanc et noir pour le contour des personnages)mais l’ensemble est clair et harmonieux et le dessin élégant et raffiné au niveau du traitement des nombreux anges et d’une décoration florale originale.L’iconographie est classique excepté au niveau des peintures s’étalant en deux tableaux de part et d’autre de la porte d’entrée au revers de la façade occidentale.Les peintures s’étalent en un seul registre.A gauche de la porte un personnage semble courir les bras tendus.Un filet rouge jaillit de son poignet.Devant,figure l’image à demi effacée d’une femme tenant une coupe destinée à recueillir le précieux liquide.A droite un personnage masculin csemble vider un récipient.Ces peintures plus stylisées paraissent différentes de celles s’affichant aux murs de la nef,au point qu’il est permis de se demander si elles ne furent pas exécutées par un autre artiste.

Revers de la façade occidentale,sang s'échappant du poignet d'un personnage non identifié

Revers de la façade occidentale,

Aprés le dégagement des peintures,les restaurateurs se trouvèrent confronter à un dilemme.Des peintures de différentes époques se superposaient.Ils firent le choix judicieux de privilégier le décor roman sur tout le mur nord de la nef,conservant ainsi la cohérence iconographique de l’ensemble.

Au mur sud de la nef,les fresques s’étalent en plusieurs registres mélées à des peintures plus récentes du XIII ième et XIV ième siècle.

Peintures gothiques au mur sud(fin du XIII ième siècle)Genèse et enfance du Christ

Peintures gothiques au mur sud(fin du XIII ième siècle)Genèse et enfance du Christ

Une travée du mur Sud montre au registre supérieur des peintures romanes,trois personnages couronnés et imberbes sous une série d’arcatures,portant de longues robes sont encadrés d’anges et de saints auréolés.Au registre inférieur,un personnage à cheval sur un monstre crachant du feu brandit un gourdin.

Le mur Nord de la nef est quasiment reservé aux peintures du XII ième siècle.Elles s’étalent sur plusieurs registre,les peintures du registre inférieur sont ici,comme souvent presque complétement effacées.Des piliers en bois de soutien de la charpente masquent une partie des peintures

143A l’emplacement 1 figure l’annonciation.Un bel ange aux ailes déployées se présente devant la Vierge ,lain droite levée vétue d’une robe ocre jaune et rouge et d’une cape brune On distingue une décoration végétale stylisée comme on en voit ailleurs tout au long du programme. De la visitation evoquée à l’emplacement 2 on ne distingue que des parties des tètes des deux femmes.La scène est en grande partie masquée par les poutres de bois.

Décoration végetale

Décoration végetale

A  l’emplacement 3 une nativité assez rudimentaire montre l’enfant emmailloté sous une lanterne qui a remplace l’étoile.Le boeuf et le cheval sont effacés .La Vierge allongée désigne du doigt son enfant tandis que Joseph au pied du lit est songeur.

La nativité

La nativité

L’annonce aux bergers qui figurait à l’emplacement 4 est trés dégradée.On voit encore l’ange dans le coin supérieur gauche et un beau rameau identique a ceux que l’on peut admirer tout au long du programme.

A l’emplacement 5 est représentée la scène principale de l’ensemble.Un Christ au nimbe crucifère vétu d’une trés belle robe ocre rouge apparait montrant ses plaies.

COT URS

Détail du Christ montrant ses plaies et ange sonnant de la corne

Détail du Christ montrant ses plaies et ange sonnant de la corne

Autour quatre anges soufflent dans une corne tandis que de part et d’autre,deux autres grands anges les ailes déployées sur leur téte apportent les instruments de la passion.On distingue à droite la couronne d’épines et les clous.

Ange apportant la couronne

Ange apportant la couronne

A la partie inférieure de la scène on distingue deux personnages malheureusement effacés,levant leur bras vers le Christ.A gauche figurait Marie identifiable a son auréole et à droite Jean selon l’iconographie habituelle.Le Christ partiellement masqué par une poutre,figure dans une mandorle quadrilobée caractérique du XIII ième siècle.

Visage du Christ

Visage du Christ

Il semble que cette gloire a été surajoutée postérieurement en méme temps que la bordure sortant sous la manche droite.Les mains de la vierge sont accolées à la mandorle à gauche,alors que celles de Jean à droite en sont éloignées.On peut en déduire que lors de la réalisation primitive de cette scène,la mandorle actuelle n’existait pas.

L’emplacement 6 révèle quelques vestiges non identifiables du registre inférieur.Les emplacements 7 sont des bandes décoratives de motifs végétaux en bas et d’un motif géométrique assez original eu haut composé de deux bandes de rubans plissés jaune et rouge déterminant de trés larges losanges assez peu courants

Bande décorative supérieure et triptyque du XV ième(emplacement 8)

Bande décorative supérieure et triptyque du XV ième(emplacement 8)

Le choeur et les chapelles absidiales conservent des peintures des XVII et XVIII ième siècle.L’église St Pierre de Moutiers offrait quelques attraits bien avant la découverte des peintures murales et notamment un trés beau porche gothique du XIII ième,comme ceux que l’on rencontre,moins élaborés,devant bon nombre d’églises du Gatinais voisin

Porche gothique de Moutiers

Porche gothique de Moutiers

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre