Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

21
jan 2016
Les fresques anonymes d’Allouis

Qui connait les peintures murales d’Allouis,en dehors des spécialistes et des passionnés d’art roman.Ce petit village du Cher,non loin de Mehun sur Yèvre ne dispose en effet de pas beaucoup d’atouts pour attirer les foules.Oasis au coeur d’une plaine agricole rigoureusement plate que l’on ne nomme pas encore ici « champagne »,le bourg est plus identifiable par la présence voisine du haut pylone de télécom,que pour les peintures de son église.Des peintures injustement anonymes qui méritent pourtant vraiment un détour.Cantonnées au mur oriental de la nef percé d’une ouverture plein cintre d’accés au choeur,ces peintures constituent un modéle d’utilisation du mur à peindre.D’ailleurs on a le sentiment que l’église a été construite pour accueillir un décor peint qui devait occuper toutes les surfaces du choeur et de l’abside.

Localisation des peintures au mur est de la nef.

Localisation des peintures au mur est de la nef.

Pas de fioritures ici;le mur est parfaitement quadrillé,les peintures disposées en quatre tableaux trés strictement délimités par de fines bordures,scindés en deux registres par une bande décorative et limités à la partie supérieure par une autre bande.Un médaillon central somme l’extrados décoré de l’arc dont les intrados sont occupés par un calendrier des mois conformément aux traditions du XII ième siècle.Les peintures ,restaurées en 1974,bien que par endroits dégradées sont de belle qualité.La palette est riche à dominante de tons ocres rouge et brun puissants et d’un vert accrocheur,encore vif par endroits ,presque métallique que l’on retrouve aux fresques de Poncé sur le Loir.Les blancs sont aussi trés présents notamment au niveau des visages et il faut noter la présence d’un beau bleu azur,type « bleu val de Loire » trés peu usité dans le Berry.L’ensemble esthétiquement plutot surprenant est « sauvé » par la qualité du dessin,supérieure au niveau des grands tableaux qui semblent avoir bénéficié,plus que les scènes du Calendrier des mois de l’attention et de la dextérité du peintre.

Le Calendrier des mois  aux intrados de l’arc est malheureusement incomplet.Les six scènes des parties basses ont disparu.Les rouges sont ici présents à l’excès,mais certaines scènes sont cocasses en particulier la vendange de Septembre.

Allouis,Septembre la vendange

Allouis,Septembre la vendange

L’évocation d’Avril est assez singulière.On y voit un personnage non identifié ,debout,vétu d’une longue robe blanche attestant qu’il ne s’agit pas d’un paysan,mais d’un personnage important.

Allouis,évocation du mois d'Avril

Allouis,évocation du mois d’Avril

A l’emplacement 1 deux beaux anges etirés epousant parfaitement la courbe de l’arc,encadrent un médaillon assez effacé à fond vert renfermant l’agneau de Dieu.Dessous à l’emplacement 2 est représenté l’ensevelissement du Christ sous une triple arcade brune et blanche.Joseph d’Arimathie à la barbe blanche soutient le Christ a demi allongé .Au pied du cercueil se tient Nicomède.La scène se détache d’un fond constitué de trois larges bandes banche verte et brune.

l'ensevelissement du Christ

l’ensevelissement du Christ

L’emplacement 3 révèle une image détériorée des Saintes Femmes au tombeau.La dernière des femmes la téte appuyée sur sa main présente un trés beau visage,expressif ,témoignant de la dextérité du peintre d’Allouis

allouis viergeA l’emplacement 4 il ne subsiste que la partie haute d’une crucifixion avec les représentations du soleil et de la lune dans les cantons supérieurs.L’image de la Vierge identifiée par l’inscriptionMA-RIA a disparu.De l’autre coté on distingue bien la téte auréolée de brun de Jean.Le christ sur la croix est traité de manière trés realiste,le corps décharné.allouis  crucifiction

L’emplacement 5 est tout entier à la gloire de la Vierge assise sur un large siège finement décorée ,tenant l’enfant de son bras gauche.Auréolée de brun et voilée de blanc elle est encadrée de deux femmes.Celle de droite tient au bout de son bras une sorte de calice ou de lampe.Les personnages sont figurés sous des arcades.D’autres arcatures en deux rangées superposées évoquent une galerie de cloitre oriental.

allouis  vierge tronan

Vierge à l’enfant (détail)

 

L’archivolte de l’arc triomphal (emplacement 6) est décorée d’animaux fantastiques se détachant d’un fond rougeatre.L’ensemble est malheureusement trés dégradé.Deux bades de grecques séparent l’une les peintures en deux registres,l’autre l’ensemble peint du plafond(emplacements 7 )

Des vestiges de peintures bien plus tardives ornent un mur de la nef;on y reconnait trois ecclésiastiques.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre