Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

18
jan 2016
Les peintures atypiques de Montgauch

La petite église de Montgauch,a l’entrée du village situé à quelques kilométres de St Lizier et donc de St Girons,ne sont pas trés connues.L’ensemble est pourtant important et assez différent de ce que l’on peut voir habituellement en matière de peintures murales dans la région.Les fresques découvertes en 1957 ont été depuis restaurées,elles sont datées de la deuxième moitié du XII ième siècle.Elles occupent essentiellement les voutes de l’abside et du choeur de l’église a nef unique de la fin du XI ième siècle.Les peintures se prolongent également sur le mur en hémicycle de l’abside en cul de four.La palette est riche avec une prédominance de tons plutot sombres(ocres,gris,bruns,bleus foncés)éclairés par des touches de blanc,au niveau des visages surtout et de vermillon judicieusement utilisé pour rehausser les peintures.Les contours des personnages sont soulignés d’un épais trait noir,comme souvent sur les peintures romanes de fin d’époque,sans que cela n’altère les qualités esthétiques indéniables de l’ensemble.

Montgauch,ensemble des peintures

Montgauch,ensemble des peintures

Il est surprenant de découvrir un ensemble aussi important,ainsi localisé aux voutes dans cette petite église rurale.Cette oeuvre résulte d’un mélange de styles,d’influences,de techniques de réalisation,qui rendent difficile son rattachement a telle ou telle autre ecole.Ainsi les influences du Maitre de Pedret,pourtant toutes proches à St Lizier,ne sont que peu perceptibles,si ce n’est peut etre dans le dessin des couvre chefs des élus à la voute du choeur

Groupe d'élus à la voute du choeur

Groupe d’élus à la voute du choeur

On note des ressemblances avec les peintures toulousaines,mais aussi avec les peintures catalanes(Ailes ocelées des archanges évoquant les ailes de l’ange d’Arles sur Tech)et certaines peintures du centre ouest pour ce qui est du traitement des visages.

Visage de l'apotre Jean

Visage de l’apotre Jean

Archange à la voute de l'abside

Archange à la voute de l’abside

Mais ce qui rend l’ensemble de Montgauch,franchement atypique,ce sont les incongruités iconographiques qu’il révèle.La plus flagrante étant la localisation à la voute du choeur d’un Jugement Dernier,dont la place est d’ordinaire systématiquement réservée au revers des façades occidentales.A Mongauch le Christ,trés éffacé,fait office de bande faitière,les scènes du Jugement dernier,incomplet,s’étalant de part et d’autre sur les murs de la voute.Plus incompréhensiblement encore,les damnés sont positionnés à la droite du Christ,place incontournablement dévolue au Elus.S’agit il d’une volonté du peintre ou d’une grossière erreur,nul ne le sait.Certains spécialistes y voient un rapport avec le combat contre l’hérésie cathare si prégnante dans la région.Mais d’autre bizarreries émaillent l’ensemble.Ainsi à la voute de l’abside,l’artiste semble avoir donné la priorité au traitement des deux grands archanges,confinant le Christ dans une mandorle trés effilée,qui parait insuffisante pour y loger l’ensemble de l’image,l’auréole débordant au sommet de la gloire.Les quatres petites représentations des évangiles sont quand à elles cantonnées,comme serrées à la partie inférieure.

Voute de l'abside(Christ,archanges,symboles des évangiles et vases à oreillettes)

Voute de l’abside(Christ,archanges,symboles des évangiles et vases à oreillettes)

Le mur en hémicycle de l’abside est orné de peintures en trois registres.Au registre supérieur dans les écoinçons des fenètres,sont relatées des scènes de l’enfance du Christ. On distingue à gauche une belle nativité avec l’enfant le boeuf et le cheval.A coté le « songe » de Joseph puis une visitation.

Nativité,l'enfant dans son berceau

Nativité,l’enfant dans son berceau

Le songe de Joseph

Le songe de Joseph

Au registre médian un groupe de personnages tous pieds nus suivent un cavalier et au registre inférieur subsite une belle crucifixion traitée dans des tons plus doux,se détachant d’un fond vert.Dans les cantons supérieurs de la croix deux anges soutiennent deux représentations du Soleil et de la Lune tandis que dessous à coté du porte hysope et du porte lance deux trés belles images de St Jean et de la Vierge.A la gauche de la Vierge subsistent les vestiges d’un thème peu courant ,la flagellation,et à droite de St Jean on distingue une scène montrant un soldat protégé d’un imposant bouclier.

Détail de la crucifixion

Détail de la crucifixion

Visage de la Vierge

Visage de la Vierge

 

 

 

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre