Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

15
jan 2016
Problèmes de datation à Meobecq

Les peintures murales de Méobecq dans l’Indre,ne sont pas les plus connues ni les plus spectaculaires du Berry.Il est vrai que les alignements de saints aux couleurs plutot fanées et au dessin rigide,si elles méritaient d’étre visitées,comme témoins de peintures murales en milieu rural, considérées alors de la deuxième moitié du XII ième siècle,ils ne suffisaient pas à attirer les foules.Or récemment des études ont prouvé que les peintures ne dataient pas du XII ième,mais qu’il fallait avancer leur date de réalisation d’un siècle,ce qui confère désormais à l’ensemble de Meobecq,devenu l’un des plus anciens de la région, un intérét archéologique considérable.L’intérét de Meobecq,réside aussi dans la présence d’images assez peut courantes,tirées du texte de l’Apocalypse.Des fragments,dont le style est sensiblement différent de celui des images de saints,semblent accréditer la thèse de la présence d’un deuxième peintre à Meobecq.

Le Christ en majesté qui tronait à la voute a quasiment disparu.Le mur en hémicycle est percé de trois grandes baies trés hautes,tandis que les deux murs de la travée droite sont décorées de hautes arcatures aveugles.La construction de l’église abbatiale de Méobecq est datée pécisément de 1048.Des transformations postérieures furent effectuées au XII ième siècle.C’est sans doute un des arguments qu’utilisérent les tenants d’une datation des peintures dans la deuxième moitié du XII ième siècle.L’architecture des murs permet de comprendre que l’artiste de Méobecq,disposait d’une surface à peindre relativement restreinte.

Au niveau des arcatures aveugles on observe une représentation de Saint Loyau qui fut le premier abbé de Méobecq.L’image est en partie effacée.Au dessus et a gauche de l’arc apparait l’image tronquée de St Jean auréolé et de l’ange de l’Apocalypse.

Ange et St Jean auréolé de gris

Ange et St Jean auréolé de gris.

A l’arcature sud est figuré St PIerre,le patron de l’église,assis sur un siège en X,se détachant d’un fond blanc.Dans un habit épiscopal rouge,il benit de sa main droite.La main gauche tient un livre et dessous est figurée une clé l’identifiant.Derrière son épaule apparait une crosse.

Saint Pierre

Saint Pierre

Sur les piedroits ,on peut voir du nord au sud,une image de Saint Cyran,fondateur de l’abbaye,dont la légende dit qu’il aurait été un proche parent de Dagobert et qu’il serait venu s’établir à Méobecq dés 632.La partie inférieur du saint a disparu.Dans un habit grisatre,il se détache d’un rectangle à fond blanc borduré d’ocres.Le saint auréolé d’ocre rouge,tient dans sa main gauche un livre et la crosse.Au dessus court un fragment d’une frise de rinceaux.

Saint Cyran

Saint Cyran identifié par une inscription

Au dessus figure un cavalier sur un cheval blanc tirant à l’arc.Il s’agit de la représentation du premier cavalier de l’Apocalypse.

Cavalier de l'Apocalypse

Cavalier de l’Apocalypse

L’image suivante montre Saint Benoit,patron du monachisme occidental,vétu de rouge,tenant le livre dans sa main gauche et la crosse dans sa main droite.Le personnage semble tassé,comme trop grand pour l’espace qui lui est réservé.

Saint Benoit

Saint Benoit

Le dernier saint est Saint Martial,premier évéque de Limoges ,célébré dans de nombreuses églises du Berry.Son nom est inscrit dans le coin gauche du cadre qui l’accueille.Il serre contre lui le livre des deux mains.Les drapés de ses vétements soulignés de vet,paraissent plus fluides que sur les autres représentations de saints

Saint Martial(détail)

Saint Martial(détail)

Aux intrados des fentres on peut admirer ,à la fentre axiale l’image un peu dégradée de deux beaux anges soutenant un médaillon.On ne peut déchiffrer l’image incluse dans le médaillon.

meobecq ange0002

A la fenètre sud ,deux personnages trés ressemblants se font face au sommet de l’intrados;L’image tronquée évoque deux martyrs.Chacun d’eux tient une couronne dans la main gauche.L’un a la main droite levée,l’autre dirige sa main droite ouverte vers le sol.Les couleurs des habits des personnages sont inversées.Cape rouge,robe verte pour l’un ,l’inverse pour l’autre.

Détail de l'un des deux martyrs

Détail de l’un des deux martyrs

Les peintures des registres inférieurs ont disparu;il subsiste l’image partielle d’un combattant en cote de mailles,sous le St Pierre.Peut etre s’agit il d’une évocation d’un combat des Vices et des Vertus

Guerrier représentant une Vertu

Guerrier représentant une Vertu

 

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre