Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

6
jan 2016
La peinture romane et l’Apocalypse

L’Apocalypse,c’est à dire littéralement la « révélation »est un texte attribué à l’apotre Jean,qui l’aurait rédigé en exil sur l’ile de Patmos.L’iconographie romane a beaucoup emprunté au texte de l’apocalypse et particulièrement la painture murale,méme si tous les thèmes n’y sont pas abordés.L’apocalypse est à la fois une révèlation et une parole prophétique »la seconde venue du messie à la fin des temps,aprés une série de cataclysmes … ».Le texte primitif qui au fil du temps s’enrichira d’autres sources,se compose de 7 septenaires(les 7 lettres aux 7 églises d’Asie,les 7 sceaux,les 7 trompettes annonçant les 7 plaies,les 7 visions du dragon,les 7 coupes de la colère,les 7 visions de la chute de Babylone,les 7 visions de la consommation incluant les 7 visions de la Jérusalem nouvelle).

La Jérusalem nouvelle à Saint Chet dans l'Isére

La Jérusalem nouvelle à Saint Chet dans l’Isére

Le nombre 7 structurant tout le texte,exprime l’idée de totalité de perfection et doit etre interprété comme 7=4+3;trois étant le chiffre de Dieu,quatre évoquant le cosmos,les quatre horizons.La peinture romane nous offre de belles images pour illustrer le texte de l’Apocalypse.Les représentations du Christ triomphant accompagné de l’Alpha et de l’Omega sont nombreuses.

Le Livre ouvert avec l'Alpha et l'Omega (Christ de la cathédrale d'Auxerre)

Le Livre ouvert avec l’Alpha et l’Omega (Christ de la cathédrale d’Auxerre)

« Au milieu de du trone et autour de lui se tiennent les quatres vivants ».La théophanie si souvent représentée aux conques absidiales est l’expression de ce texte,notamment à St Jacques des Guerets.

Le Christ entouré des quatre vivants à St Jacques des Guérets

Le Christ entouré des quatre vivants à St Jacques des Guérets

« Vingt quatre sièges entourant le trone aux quatre vivants et les Vieillards….un agneau comme égorgé ».La peinture romane nous a laissé de trés belles représentations des Vieillards de l’Apocalypse,a St Martin de Fenollar,a Pritz,à Saint Junien ou à Montmorillon.Les vieillards sont toujours représentés une coupe à la main.

St Junien ,les Vieillards dans une double mandorle

St Junien ,les Vieillards dans une double mandorle

St Junien les Vieillard s'alignent sur la voute de part et d'autre d'une bande faitière

St Junien les Vieillard s’alignent sur la voute de part et d’autre d’une bande faitière

Les beaux visages des vieillards de Pritz sous des arcades

Les beaux visages des vieillards de Pritz sous des arcades

Coupe dans une main et viole dans l'autre à St Martin de Fenollar

Coupe dans une main et viole dans l’autre à St Martin de Fenollar

Somptueux vieillard à St Martin de Fenollar

Somptueux vieillard à St Martin de Fenollar

Le récit de l’apocalypse débute vraiment avec l’ouverture des 7 sceaux.A l’ouverture du premier sceau »apparut un cheval,celui qui le montait tenait un arc ».L’église de Meobecq offre une belle représentation de cet épisode entre deux fénètres.Les fresques de St Savin montrent plusieurs images de l’Apocalypse.Deux d’entre elles sont particulièrement cèlèbres,la Vierge et le dragon et le fléau des sauterelles.

st savin dragonLa scène du fléau des sauterelles est emprunté au Livre des 7 trompettes.La cinquième trompette décrit les forces du mal en action et l’invasion des sauterelles qui s’inspire du Livre de Job.A  St Savin l’artiste a laissé libre cours à son imagination.Les sauterelles sont figurées en quadrupèdes ailés aux tétes couronnées.Elles sortent d’un puits dérriere lequel se tient un ange jouant de la trompette.

Le fléau des sauterelles

Le fléau des sauterelles

Mais bien d’autres thèmes apocalyptiques sont traités à St Savin(combat des anges contre le dragon,fléau des quatre anges et des cavaliers,Christ en gloire,Jérusalem céleste..),toutes figurées au mur du rez de chaussée de la tour porche.

Ange portant la croix,a la mandorle du Christ de l'apocalypse ,à la tour porche de St Savin

Ange portant la croix,a la mandorle du Christ de l’apocalypse ,à la tour porche de St Savin

Les peintures de Saint Polycarpe  prés de Limoux offrent des images rares du thème des 7 églises d’Asie.A Auxerre,aux voutes de la crypte de la cathédrale,on peut admirer une remarquable image du Christ à Cheval entouré de quatre anges cavaliers.Cette scène est décrite dans la dernière partie du livre de l’Apocalypse.Le Christ sur son cheval blanc est figuré avec son sceptre de fer, »les armées du ciel(anges cavaliers)vétues de lin d’une blancheur parfaite »l’accompagnent sur de beaux chevaux blancs.

585Il est à noter que les figurations murales de l’Apocalypse,sont exclusivement d’inspiration occidentale.

Le peintre roman a rattaché,souvent par commodité,aux chapitres consacrés à l’Apocalypse,le thème du Jugement Dernier,occupant de ce fait une place singulière dans l’iconographie romane.Cette tendance ne se répandra réellement que sur les oeuvres de la fin du XII ième siècle,sans que l’on puisse affirmer que la volonté des artistes peintres fut de reproduire le texte de la vision de Jean.En dehors de l’exemple des peintures disparues de St Benoit sur Loire ,il n’y a pas trace à l’époque romane de représentations peintes complétes de ce thème et les images des derniers temps que nous observons encore,puisent davantage aux sources de l’évangile de Mathieu que dans l’Apocalypse de Jean.En peinture,les jugements derniers sont,lorsque l’architecture le permet,figurés au revers des façades occidentales,comme la sculture les évoque elle aux tympans des portails.Les jugements derniers peints sont toujours représentés selon le méme schéma.Le Christ en haut et au centre accompagné d’anges et de saints;en dessous St Michel pède les ames et s’oppose au diable.Les ressuscités qui sortent des tombeaux seront séparés en élus conduits par les anges et placés à la droite du Christ,tandis que les damnés seront précipités en enfer à la gauche du Christ.Les premiers sont vétus,les seconds représentés nus.Les jugements derniers ofrent des images spectaculaires de monstres de démons(Brioude,Asnières sur Vègre)de  damnés précipités dans les flammes de l’enfer,de morts soulevant le couvercle de leur cercueil(Lutz en Dunois Thevet en Berry St Jacques des Guérets).A Polignac les élus sont figurés en une multitude de bustes de petits personnages entre des ondulations,a St Pierre les églises on observe un un St Michel combattant un énorme dragon,tandis que à Poncé sur le Loir les élus acceuillis par St Pierre sot représentés en buste dans des médaillons

l'enfer à Asnières sur Vègre

l’enfer à Asnières sur Vègre

le diable au Jugement dernier de Polignac

le diable au Jugement dernier de Polignac

Les morts sortant de leur tombeau à Thevet St Julien

Les morts sortant de leur tombeau à Thevet St Julien

La résurection des morts à Poncé sur le Loir

La résurection des morts à Poncé sur le Loir

Les élus dans des médaillons à Poncé sur le Loir

Les élus dans des médaillons à Poncé sur le Loir

Un montre de l'enfer d'Asnières sur Vègre

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre