Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

28
déc 2015

montoire guerrierLes peintures tapissent l’ensemble de la petite chapelle St Gilles,située au fond d’une ruelle à la sortie de la ville et constituent l’un des plus beaux témoignages de la peinture murale romane en France.Les fresques furent réalisées selon deux techniques différentes dans des styles distinctifs marquant leur date d’exécution.

Le petit édifice est composé de trois absides précédées d’une courte nef.Les peintures de l’abside orientale,les plus anciennes ,datées du début du XII ième siècle,furent réalisées selon la technique de la « vraie » fresque.Celles des absides sud et nord ont été éxécutées selon la technique dite à la détrempe,la plus utilisée en France,et datent de la fin du XII ième poue l’absidiole sud ,et sans doute du tout début du XIII ième pour l’absidiole nord.

Cette « trilogie »,trois représentations différentes de trois Christ en gloire d’époques différentes,aux culs de four de trois absidioles,confèrent à la chapelle St Gilles une importance considérable.

186Au cul de four de l’abside orientale(Emplacement 1)éclairée par trois fenètres,trone le premier Christ en gloire entouré des symboles des evangiles et accompagné de deux groupes d’anges ailés.Il est inscrit dans une double gloire,l’une ronde ,l’autre en amande.Le Christ présente de longs cheveux blonds,son nimbe crucifère aux branches à angles droits parait posé en équilibre sur sa téte.Il lève la main droite et tient le Livre ouvert dans sa main gauche.C’est le Christ pantocrator,celui de l’Apocalypse.Les bordures de la gloire sont constituées de cinq bandes colorées concentriques.Tout autour dansent des anges les mains levées posées sur la gloire,les ailes relevées au dessus de leur tétes.Les vétements semblent flotter au vent confèrant le mouvement à l’ensemble de la scène.Entre la voute et le mur dessous une large bande colorée foncée,décorée de demi cercles plus clairs,assure la transition entre monde celeste et monde terrestre.Au registre inférieur subsistent quelques peintures éffacées,probablement des apotres.

Christ de l'abside orientale,le plus ancien

Christ de l’abside orientale,le plus ancien

montoire  ange 10024

Ange soutenant la mandorle

 

montoire   ange20031

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’intrados de l’arc triomphal précédant l’abside(Emplacement2) montre au sommet un agneau de Dieu inscrit dans un disque,porteur d’un nimbe crucifère identique à celui du Christ.De part et d’autre,deux anges soutiennent le cercle de leurs ailes déployées croisées au dessus de leur téte.

Agneau de Dieu

Agneau de Dieu

montoire  archange0030

Ange à l’intrados de l’arc

Au cul de four de l’absidiole sud(Emplacement3)trone un Christ plus byzantin de la fin du XII ième siècle,dans une mandorle,assis sur une gloire circulaire.Les fonds sont bleus,le Christ montre des cheveux blonds ,plus courts et une barbe plus dense.L’auréole beige est plus réduite.Ses bras sont largement ouverts et de sa main droite il semble confier les clés à St Pierre figuré dessous dans un demi cercle et vétu d’une longue tunique blanche et d’un manteau ocre.Les vétements du Christ sont ici plus élaborés.Les autres secteurs de la voute sont occupés par des peintures du XIII ième siècle.On y reconnait les fragments d’un martyre de St Laurent.

Christ de l'abside sud

Christ de l’abside sud

L’intrados de l’arc triomphal(Emplacement 4)est décoré de losanges jaunes rouges et bleus.A la clé un plus grand losange à fond bleu,borduré de rouge et jaune,renferme une main de Dieu.Sur l’un des piédroits,un médaillon formé de trois cercles concentriques blanc rouge et jaune,renferme deux poissons téte bèche.Sans doute les restes d’un Zodiaque.

montoire  main dieu0023

Main divine

Au cul de four de l’abside nord(Emplacement5)dans une simple gloire en amande richement décorée,trone un Christ auréolé de bleu.Il a les bras grands ouverts à l’horizontale formant avec son corps une croix.Vétu de rouge,ses yeux en amande sont grands ouverts,ses cheveux un peu aplatis sur son crane.Les traits du visage sont soulignés de noir.C’est le Christ le plus récent,sans doute de l’extrème fin du XII ième siècle.Un faisceau s’échappe de ses mains,il transmet ainsi l’esprit sain à ses apotres chargés d’aller précher la bonne parole.

Christ de l'abside Nord

Christ de l’abside Nord

L’intrados de l’arc triomphal(Emplacement 6) est décoré de trois beaux anges.

L’intrados de l’arc doubleau ouest ,celui qui permet l’accés aux trois absidioles et limite la courte nef,(Emplacement 7),montre à la clé l’image d’un Christ nimbé dans un beau médaillon à fond rouge bordé de jaune.Sa tété est encadrée de l’Alpha et de l’Omega.De part et d’autre figurent deux cavaliers.

Buste de Christ à l'intrados de l'arc doubleau ouest

 

Un combattant

montoire0102montoire0102


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre