Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

25
déc 2015
Couleur et prédominance des ocres en peinture romane

Traiter de peinture amène tout naturellement à s’interroger sur la place,l’importance,la qualité,voire le symbolisme de la couleur.La peinture romane est un art essentiellement religieux et les oeuvres furent le plus souvent commanditées par des prélats et exécutées par des artistes animés d’une grande foi.Ces caractéristiques laissent supposer que rien dans la réalisation de ces peintures particulières ne fut laissé au hasard.Ainsi aux vertus esthétiques techniques voire pédagogiques ou messianiques que l’on pourrait attribuer à toute oeuvre d’art,vient se greffer concernant la peinture romane,une portée symbolique indéniable.Nous ne pensons pas toutefois qu’il faille accorder à la couleur une valeur symbolique absolue.Les ensembles peints conservés nous sont souvent restitués dans un tel état,qu’il est difficile d’accorder un crédit séméiologique total à telle ou telle autre couleur,méme utilisée sur un motif particulier,à un emplacement du mur bien défini dans une tonalité précise.D’autre part les ensembles peints sont rarement parvenus complets et souvent l’intensité chromatique des vestiges a été modifiée.La pluspart du temps les couleurs nous apparaissent fanées ou foncées par les siècles,quelquefois elles ont été incontestablement rehaussées par des restaurateurs trop zélés,a St Emilion par exemple ou carrément modifiées comme en l’église haute d’Anzy le duc en Bourgogne .Dans certains édifices les peintures donnent l’impression d’étre voilées.Le flou qui les caractérise est du à la pauvreté en hydroxyde de calcium sécrété à la surface du mortier.On perçoit ce phénomène en l’église d’Aime en Haute Savoie.Dans ces cas l’analyse des couleurs n’est pas chose aisée.

Saint Marc,la peinture est voilée par hyposécrétion d'hydroxyde de calcium

Saint Marc,la peinture est voilée par hyposécrétion d’hydroxyde de calcium

 

Fresque abusivement restaurée à Anzy le Duc

Fresque abusivement restaurée à Anzy le Duc

 

 

semisemiIl arrive aussi que les conditions hygrométriques induisent avec le temps,une modiification de certains pigments chromatiques.C’est le cas a Vals en Ariége  ou les pigments d’origine bleus ont noirci.Nous devons également tenir compte des difficultés techniques de fabrication des couleurs.Il était beaucoup plus facile et moins couteux de préparer des couleurs ocrées que du bleu ou du vermillon par exemple.

Que faut il penser de la relative pauvreté de la « palette » du peintre roman?Faut il y voir une conséquence des difficultés techniques de l’époque ou la volonté de délivrer un message?Notre perception visuelle de la gamme chromatique est sans doute fort différente de celle de l’homme du XII ième siècle.Certes physiologiquement il n’y a aucune différence,mais l’homme occidental moderne baigne dans une polychromie généralisée,ce qui n’était pas le cas au moyen-age.Concernant la palette romane ,nous pensons que plus la gamme chromatique était restreinte,plus la valeur symbolique des couleurs utilisées était importante.Cette vertu symbolique de la couleur,niée par certains spécialistes d’art roman,ne doit toutefois  étre considérée qu’associée aux thèmes iconographiques développés,au graphisme,à l’architecture des murs portant les peintures et pourquoi pas à l’épigraphie.

Les peintures romanes,peintures religieuses,sont aussi des oeuvres d’art exécutées par des artistes qui bien qu’anonymes et souvent inconsidérés,accordaient une grande importance à l’embellissement de la »maison de Dieu »,qu’ils étaient chargés de décorer.Ils utilisaient la couleur pour ses qualités esthétiques,pour créer dans l’église une atmosphére propice a susciter auprés du peuple roman ,la curiosité ,l’envie;le bonheur de « lire » sur les murs,souvent conçus comme un livre d’images ((le peuple au XIIième siècle ne savait pas lire le latin),le message biblique.Et pour cela il fallait bénéficier des meilleures conditions possibles.La lumiére avait une importance considérable au moyen age.Lumière signifiait beauté.Dans l’église devait pénétrer la lumière qui symbolisait Dieu.Il est facile d’imaginer combien le peintre roman devait prendre soin d’utiliser au maximum la maigre lumiére diffusée dans les édifices romans,pour attirer l’attention sur telle ou telle autre partie du décor.

Aujourd’hui il est difficile de restituer l’éclairage regnant au XI ième et XII ième siècles dans les églises et particulièrement dans les cryptes.Les conditions modernes d’éclairage faussent l’interprétation symbolique que l’on pourrait attribuer aux peintures et à leurs couleurs.C’est entre autres le cas en la magnifique crypte peinte de St Aignan sur Cher.L’éclairage électrique,si il permet de déchiffrer parfaitement les peintures,ne restitue pas les jeux d’ombres et de lumière,l’atmosphère lumineuse du XII ième siècle,crée alors par les cierges et les petites ouvertures absidiales.Toutes les diverses modifications par rapport à l’état et à l’exposition des peintures à l’epoque romane,doivent nous remplir d’humilité au moment de tenter une interprétation de la gamme chromatique.489Cependant des évidences s’imposent a notre regard.Les teintes ocrées sont largement prédominantes.Dans certains édifices la prédominance des surfaces ocres rouges est telle,que l’ensemble apparait monochrome.Cette monochromie rougeatre est souvent synonyme de monotonie,au temple de Cressac en Angoumois par exemple ou encore a la chapelle de Rouillac prés de Moncuq dans le Lot ou àLutz en dunois prés de Chateaudun.Le maitre de Vic en Berry a su et ce n’est pas le moindre de ses mérites,utiliser ces masses rougeatres pour créer une atmosphère inoubliable.

Fresques de Vic;de gauche à droite,le lavement de pieds,Pierre et Malchus,et l'arrestation du Christ

Fresques de Vic;de gauche à droite,le lavement de pieds,Pierre et Malchus,et l’arrestation du Christ.

Les teintes ocrées dominent donc ,et seul le talent de certains fresquistes dans l’utilisation concomitante de couleurs plus complexes et de blanc permet de gommer en partie leur obsédante présence.Tel n’est pas le cas à Allouis dans le Cher ou sur certaines scènes du calendrier des mois,on a du mal à détacher le personnage ocre rouge d’un fond de méme tonalité.

Forte prédominance des ocres à Lutz en Dunois

Forte prédominance des ocres à Lutz en Dunois

Allouis;calendrier des mois.La fenaison

Allouis;calendrier des mois.La fenaison

Les ocres rouges ou jaunes et les bruns sont les couleurs de la terre,de l’humus.Elles inspirent l’humilité.Les ocres étaient obtenus par broyage de l’argile.La proportion variable d’hydroxyde de fer permettait l’obtention d’une teinte plus ou moins rouge,en fonction de la concentration en hématite.Lorsque les terres étaient plus sableuses,la prédominance de goethite,permettait l’obtention d’ocres jaunes.Les teintes étaient appliquées sur le mur préparé aprés adjonction d’un agglutinant,du lait de chaux le plus souvent.

Il ne faut pas donner une signification symbolique aux ocres lorsqu’ils sont utilisés en grandes surfaces sur  les murs d’un édifice.Il faut surtout rattacher leur utilisation massive à leur relative facilité d’obtention et d’utilisation.Toutefois la valeur symbolique des tonalités brunes en général,devra etre prise en compte quand elles sont appliquées en bandes de fond et sous forme d’ondulations.Elles évoquent alors le monde terrestre.

Bandes de fond ocres a Brinay

Bandes de fond ocres a Brinay

Les jaunes et ocres jaunes n’étaient pas trés prisés au moyen age.Symboliquement ambivalents,ils furent progressivement délaissés.Il y avait un « bon jaune » et un « mauvais jaune ».Le jaune citron ou soufre évoquait le mensonge ,l’avarice ,la félonie.Ce mauvais jaune était attaché aux faussaires aux chevaliers félons,aux traitres ,à Judas.Il fut trés rarement utilisé en peinture romane.Le jaune miel,or,le bon jaune est synonyme de plaisir ,d’abondance.Sa présence fut proportionnelle a la prégnance des influence byzantine,comme aux fresques de la cathédrale du Puy en Velay.

Ocres jaunes à Saint Savin

Ocres jaunes à St Savin

 

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre