Humarfra

Un site utilisant unblog.fr

24
déc 2015
Les grottes peintes de Jonas

Les grottes de Jonas se composent d’une soixantaine d’excavations creusées dans la paroi de tuf rouge du puy de St Pierre Colamine entre Champeix et Besse en Chandesse.On ignore la date de creusement de ces grottes,mais on est sur par contre qu’elles furent amenagées a l’époque romane.C’est à cette époque ,au début du XI ième siècle,que fut décorée la chapelle dédiée à St Laurent.Les peintures,les plus anciennes d’Auvergne,constituent l’un des rares exemples de peintures rupestres du XI ième siècle.

Les fresques occupent la voute et l’une des parois internes(la paroi opposée s’est effondrée)de l’une des grottes amenagée en chapelle.

A la voute apparait un Christ,ainsi qu’une descente de croix assez réaliste bien qu’en partie effacée.

Détail de la déposition de croix

Détail de la déposition de croix

Au dessus de la porte,dans une niche trone une vierge en majesté.Sur les parois limitant la porte sont figurés Jésus devant Pilate,le reniement de Pierre(l’une des scènes les mieux conservées)et le couronnement d’épines.

Pierre identifiable a sa clé

Pierre identifiable a sa clé

Le couronnement d'épines (détail)

Le couronnement d’épines (détail)

 

A gauche de la porte,sont représentées les Saintes Femmes au tombeau ainsi qu’une apparition du Christ.

Les Saintes Femmes au tombeau

Les Saintes Femmes au tombeau

A noter la présence insolite d’un beau coq au dessin naif,comme l’ensemble des peintures dont le ton dominant est l’ocre rouge,qui ne manquent pas de charme et se révèlent particulièrement emouvantes.

Plusieurs motifs décoratifs,dont certains sous forme de superpositions d’oves adossés sont identiques a ceux renconrtés dans les peintures romanes catalanes,témoignent de l’ancienneté de l’oeuvre.

37

Motifs décoratifs,oves adossées

Motifs décoratifs,oves adossées

A Jonas la peinture murale romane en est à ses balbutiements.Le dessin est sommaire ,émouvant de naiveté.Les drapés sont rigoureusement linéaires et soulignés d’un épais trait noir,comme aux peintures de Burnant de méme époque ,en Saone et Loire.

L’image d’un apotre révèle les caractéristiques de la peinture romane du début du XI iéme siècle.Le visage et le corps du personnage s’inscrivent dans deux rectangles.Du personnage se dégagent puissance et solidité.L’image plate,en deux dimensions,n’est toutefois pas complètement statique.On peut noter un léger desaxement de la téte par rapport au tronc,induit par le tracé de l’épaule droite.Le personnage est légèrement de profil,et la position de ses pieds lui confèrent une trés lègère impression de mouvement.

Bien que de petite taille ,l’apotre est plutot équilibré.On ne trouve pas ici les disproportions criardes que l’on peut observer ailleurs,notamment au XII iéme siècle.Il est a noter que le visage a été plutot bien traité,sans distorsions entre les différents étages de la face.

Le graphisme ne cessera par la suite d’évoluer.La peinture murale se révélera moins statique,le mouvement deviendra le maitre mot et un effort de recherche de perspective indéniable s’affirmera pour atteindre son apogée à St Savin au milieu du XII ième siècle.508

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Kryzaliid |
Compagnie bibi |
KARIWSKI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Modelenumasc
| Ywad
| voyageursaulouvre